Fabricant et installateur d'Arceaux de Barrières de parking 

Du lundi au vendredi

9h00 - 18h00

Par E-mail

contact@stop-park.fr

Par téléphone au

09 83 22 64 04

Comment et pourquoi installer un arceau de parking ?

Comment et pourquoi installer un arceau de parking ?

Si les plus grands parkings peuvent assurer un contrôle grâce à un portail automatique demandant la présentation d’un badge ou d’un code d’accès à l’entrée du parking, cette situation est loin d’être la norme. Effectivement, la majorité des places de parking sont isolées ou font partie de petits ensembles de quelques places seulement. Il est alors beaucoup plus difficile de protéger l’accès à sa place et, finalement, de se garer sans tracas. L’installation d’un arceau de parking vient remédier à ce problème et garantit la disponibilité de votre place de parking.

Mais d’abord, qu’est-ce qu’un arceau de parking ?

L’arceau de parking est une barrière de sécurité rabattable se fixant sur le macadam d’un espace de stationnement. Il est composé de plusieurs tubes d’acier, dont, le plus grand, forme un arceau. C’est cet arceau qui permet de limiter l’accès à votre place et d’éviter le stationnement intempestif.  Les fixations permettant d’amarrer la structure au sol se trouvent sur chaque embase terminant les trois poteaux de l’arceau de parking. L’arceau de parking peut aussi bien être installé dans un parking extérieur que dans un parking au sous-sol, et donc couvert.

Pourquoi utiliser un arceau de parking ?

L’arceau de parking est donc nécessaire si vous souhaitez conserver l’exclusivité de l’usage de votre place et si votre parking ne possède pas de contrôleur d’accès. Cette barrière de parking possède un verrouillage efficace, c’est l’antivol de votre place de stationnement.

L’arceau de parking est conçu pour arrêter tous les véhicules non-autorisés essayant de pénétrer sur votre place de stationnement. Ainsi, cette barrière doit être suffisamment robuste pour faire face à des forces importantes. Pour cette raison, les arceaux anti-stationnement sont en acier, ce qui les rend capables de résister à de forts chocs.

Il est certes intéressant d’installer un arceau de parking, mais est-ce pour autant autorisé ? la loi permet-elle aux propriétaires de places de stationnement de bloquer l’accès à cette place si celle-ci a été initialement vendue sans dispositif de sécurité ? Heureusement, oui, les lois en vigueur autorisent les propriétaires d’emplacement de stationnement à les protéger par un dispositif idoine.  En revanche, il est parfois nécessaire d’informer certains acteurs (comme une copropriété) de la pose de l’arceau.

Comment installer un arceau de parking ?

Avant même d’installer un tel dispositif de sécurité, il convient évidemment de posséder une place de parking. Il est strictement interdit de fixer un arceau de sécurité au sol sans la permission du propriétaire de la place où se trouve l’arceau. Si vous êtes locataire, commencez donc par en parler au propriétaire de la place. C’est souvent très intéressant pour lui, l’espérance de vie d’un arceau est de longue durée et l’investissement initial n’est pas très important comparé à l’utilité apportée.

Choisir un arceau de parking

Vous devrez ensuite choisir le modèle de votre arceau de sécurité. Il existe effectivement tout un catalogue d’arceaux aux caractéristiques techniques différentes. Le premier critère de choix est la taille. Plus un arceau est large, plus le nombre de places qu’il couvre est important. Le deuxième critère est la solidité de l’arceau. Celle-ci dépend du matériau utilisé (acier zingué, acier galvanisé, inox, zinc ; base en caoutchouc, fonte, fonte d’aluminium, etc.) mais aussi de la conception de l’arceau, certains possédant des renforts absorbant plus de chocs (de tels dispositifs peuvent aussi avoir un pouvoir dissuasif assez fort !).  Ensuite, le mode de rabattage peut aussi varier, tout comme la présence de dispositifs de signalisation, c’est-à-dire de bandes réfléchissantes (qui peuvent parfois être absolument nécessaires dans une situation où la visibilité est très mauvaise). Enfin, le moyen de verrouillage de l’arceau est lui aussi très important.

Préférez-vous pouvoir ouvrir l’arceau au chaud, depuis votre voiture ou bien voulez-vous vous contenter d’un cadenas verrouillant le tube amovible permettant de rabattre l’arceau ? Dans le premier cas vous préférerez les barrières automatiques, plus chères et utilisant une batterie (souvent alimentée à l’énergie solaire), dans le second vous opterez plutôt pour un arceau classique verrouillé par un cadenas à clé ou à code. Evidemment les premiers arceaux sont plus développés et donc plus chers que les seconds.

Installer son arceau de parking

L’installation d’un arceau de parking ne demande pas d’expertise particulière ou l’intervention d’un technicien spécialisé.  Même s’il est toujours possible de se faire installer un arceau, cette installation peut se réaliser soi-même. Ce n’est pourtant pas une raison pour la négliger. Bien que l’installation soit facile, elle doit être prise au sérieux. Un arceau de parking mal fixé est un arceau qui risque de briser en subissant une force contraire. Alors vous devrez enlever l’ancien arceau abîmé et le remplacer par un arceau neuf. Il convient donc de bien suivre les instructions guidant la pose de l’arceau de parking.

Les arceaux de parking sont livrés avec tout le matériel de fixation nécessaire, dans un kit de fixation. La première étape consiste à monter les différentes parties de l’arceau entre elles, c’est-à-dire notamment à joindre les tubes aux embases qui fixeront solidement la structure au sol.

Choisir le bon emplacement et fixer l’arceau de parking

Ceci fait grâce à quelques vis et à votre tournevis, il ne vous reste plus qu’à fixer l’arceau à terre. Pour cela, commencez par déterminer clairement l’emplacement souhaité pour la pose du système de fermeture. Elle peut être installée à l’entrée d’une place ou au milieu de celle-ci. L’objectif étant toujours d’empêcher le mouvement d’un véhicule sur la place lorsque la barrière est ouverte, c’est-à-dire verticale. Vérifiez donc bien que, à l’emplacement décidé, il sera impossible de rejoindre la place si la barrière est dressée.

Une fois l’emplacement déterminé, percez des trous d’au moins cinq centimètres de profondeurs et insérez-y les chevilles. Ensuite, posez l’arceau avec les embases au niveau du sol et fixez les solidement grâce aux vis fournies.

Finalement, vous évitez le temps perdu à la recherche d’emplacements de stationnement et les stationnements gênants (et donc parfois la fourrière).

Laisser un commentaire

Derniers articles publiés

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de médias sociaux et pour analyser notre trafic View more
Accepter